Monthly Archives: July 2007

An Operator at a Library

You find an Operator in a public Library in London. The days are grey. Around him in the reference section with yesterday’s papers are sleeping men in overcoats who have, like him, come in from the rain and the cold. But he is not sleeping. He has taken a book down from a shelf. It is the letters’ of Van Gogh to his brother.

t-manifesto_8.jpg

Advertisements

Leave a comment

Filed under Woodcuts

Fishing for black pages

An Operator is fishing for black prints. The water below the boat remained still. It was the boat that moved gently.

5541358_p.jpg

Leave a comment

Filed under Woodcuts

He has an idea, while fishing !

While fishing he has an idea that the title of a project could be “Pandora”, like the movie with James Mason.

5541495_p.jpg

Leave a comment

Filed under Woodcuts

Woodfloats

Like the flying dutchman, an Operator is standing on floating wood. He is going. He is bringing Black Books he has made with another Operator.

5888531_p.jpg

Leave a comment

Filed under Woodcuts

Présentation du projet « The rollertabletower’story »

A. Auteurs

Miles O’Shea et Olivier Deprez.
Responsable du Blog « The rtt’s story » : Sophie Weverbergh.

B. Description du protocole de la performance

1. La performance se déroule en interaction avec une bibliothèque.

2. Un livre aux pages noires est créé pour l’occasion. Le livre est publié à deux exemplaires. L’un appartient aux artistes et l’autre à la bibliothèque.

3. Le format du livre et son apparence sont en rapport avec la forme et l’apparence de la bibliothèque.

4. Un exemplaire du livre est remis à la bibliothèque lors de la performance.

5. Le livre ne doit pas être indexé et doit changer de rayon régulièrement.

6. Le livre peut être emprunté par un adhérent à la bibliothèque et doit être remis à la bibliothèque par l’emprunteur au plus tard un mois après l’emprunt. L’emprunteur s’engage à remettre le livre à la bibliothèque en signant un contrat rédigé par les artistes. L’emprunteur autorise les artistes à publier son nom et son adresse sur le blog.

7. Le blog recense la liste des emprunteurs à travers le monde (une façon de créer une internationale des lecteurs du livre noir aux pages noires).

8. Un cycle de gravures en rapport avec la bibliothèque est créé.

8. Lors de la performance, des gravures noires sont imprimées. Ces gravures sont datées et signées par Miles O’Shea et Olivier Deprez et sont remises à la bibliothèque.

9. Une vidéo est tournée pour garder en mémoire la performance.

10. Le matériel qui résulte de la performance appartient à la bibliothèque. C’est-à-dire les gravures noires imprimées lors de la performance, le livre noir remis lors de la performance et le cycle de gravures créées en rapport avec la bibliothèque.

11. La bibliothèque s’engage néanmoins à mettre ce matériel à disposition si une exposition ou autre événement nécessite un prêt.

12. La performance est itinérante. La performance se déroule partout dans le monde afin de mettre en évidence des éléments culturels et sociaux divergents (et convergents) quant au rapport avec le livre.

13. Un blog bilingue français vs anglais est créé, il rassemble la documentation et présente le récit d’une machine à imprimer des gravures sur bois. Le blog est le lieu où les liens qui se tissent sont visibles. Le site de chaque bibliothèque y est recensé.

14. Le noir est le principe actif, la source et l’énoncé principal de la performance qui ne dira rien d’autre qu’elle-même. La rencontre de la machine dont le noir est la source et qui ne produit que du noir (imprimé) avec les lieux divers libère cependant un ensemble de connotations (connotations qui ne sont pas définissables a priori puisque seule la rencontre en temps réel déclenche le processus).

15. Dès que le matériel accumulé est suffisant, une exposition présente un état des lieux de la création.

16. Une bibliothèque (le meuble et non le lieu) de voyage sera construite pour rassembler les livres noirs créés au fil du temps. Elle sera désignée comme « la bibliothèque aux livres noirs ».

C. Historique

Le projet de « l’histoire d’une machine à imprimer des gravures sur bois » est né de la rencontre de deux artistes. Miles O’Shea et Olivier Deprez se sont rencontrés lors de la création par Koen De Sutter de la pièce de théâtre « The attendant’s gallery » en 2006/2007. Le travail de création de cette pièce produite par Het Lod a été l’occasion de créer un duo articulé autour d’une machine roulante à imprimer des gravures (the rollertabletower).

Un protocole de la performance a été publié dans le numéro 11, 2007, de la revue « Formules ».

L’académie internationale d’été de Libramont 2007 (Belgique) a été le lieu qui a servi de laboratoire pour une première mise en scène de la RTT.

Un blog beta a été créé pour rendre compte de l’évolution du projet : https://woodywoodcutter.wordpress.com/

Miles O’Shea vient du monde du théâtre et du cinéma. Il vit à Berlin. Olivier Deprez vient du monde de la bande dessinée d’avant-garde (membre de Frémok), il vit à Rogues (Cévennes). Sophie Weverbergh qui gère le blog est doctorante en linguistique à l’Université Libre de Bruxelles, elle vit à Ittre (Brabant).

2 Comments

Filed under Texts

A black horse (the one with the circle on his back) is walking with a black print at the bottom of his neck

5888558_p.jpg

Leave a comment

Filed under Woodcuts

The rtt’s operator is experimentalizing the Time

Leave a comment

Filed under Videos